Chronique d’un apprenti foileur – Episode 1

La génèse

J’ai longtemps, très longtemps hésité à me mettre au foil. Après 20 ans de kite, dont 20 ans en twin-tip, l’idée de devoir redevenir débutant à bientôt 45 ans me plaisait moyennement. Mais voilà, les enfants, la vie un peu plus sédentaire que je le voudrais fait que le Fred est un beau bébé de plus de 110 Kg maintenant. Donc en dessous de 15nds c’est pas rideable sans une énorme bâche et en dessous de 25, voir 30 nœuds c’est pas très fun en twin-tip. Donc ce printemps 2020 c’est décidé, je me mets au foil. L’avantage de débuter le foil en 2020 et du coup de ne pas être dans les pionniers du sport, c’est qu’il y a un maximum de gens pour vous donner des conseils et que le matos à quand même bien évolué. Je me suis dis aussi que j’allais donc vous raconter mon apprentissage, mes galères et mes enseignements pour essayer de vous convaincre à votre tour de rejoindre cette tribu 🙂

Le matériel pour l’apprenti foileur

Donc après avoir demandé à gauche à droite, il me parait assez évident qu’il faut commencer par un foil spécial débutant pour gagner du temps et de la facilité d’apprentissage. Le truc super race, full carbon, ” Je te fait un bon prix, il est hyper facile” n’est à mon avis pas un bon plan. Beaucoup s’accordent à dire que le F-one IC6 V2 c’est le top du top pour débuter. Un foil hyper facile et super modulaire. L’avantage aussi est qu’en cas de casse les composants sont pas trop chers. En plus il y a une bonne cote à la revente, donc dès que j’aurais bien progressé (Fin de cette saison, début de la prochaine), je pourrais le revendre et acheter un modèle plus perfo. Vous remarquez que je fait du coup de la pub à Fone et que Ridershop.ch n’est pas revendeur Fone. Donc si tu veux un Fone, fait marcher le commerce local les adresses des shops sont sur Let’s Kite!

Niveau voiles, avec toutes les voiles test que j’ai pour Ridershop, je me suis équipé à fond ! Mais j’ai quand même fait quelques ajustement. Je me suis offert une 15m2 Chrono V3 Ultralight pour le light wind, et 2 Ozone hyperlink V2 en 11m2 et 9m2 pour le medium. Pour les conditions de vent plus fort, j’ai des voiles à boudins, TEN et Harlem jusqu’à 5m2…Ça devrait le faire, non ?
Niveau équipement perso, j’ai aussi acheté des chaussons (J’en portes jamais, jamais), des gants, récupéré un vieux casque. Il me manquerait plus qu’un gilet, mais on verra ça plus tard que je saurais ce qu’il me faut.

Première journée

J’avais fait un poste sur le groupe facebook de Let’s Kite en disant en synthèse que durant ce premier essai, j’avais appris beaucoup de chose, mais surtout l’humilité…Ça résume bien la première journée.
Bon pour commencer du début, je m’étais préparé à galérer et pas mal goger dans l’eau, donc grosse combinaison, gros chaussons, gants et casque. Les conditions était plutôt bonne 15 à 20 nds en sud ouest avec un peu de vague (..de lac). J’ai fait un bon nombre d’erreurs et la majorité ont finalement été faites avant de commencer, tout d’abord, j’ai monté mon foil plutôt en avant sur les rails, je sais pas pourquoi, j’ai buggé… Ensuite les straps Fone, à la position la plus grande, ça passait pas avec mes grands pieds et des chaussons de 5mm. Donc dans l’eau (froide), j’ai perdu à maximum d’énergie à juste essayer de mettre le pied dans le strap, assez au fond pour pouvoir partir. Ensuite, la position du foil trop avancé me laissait aucune chance une fois debout sur la planche. Je me faisait éjecté systématiquement, même avec tout mon poids sur le pied avant. Mais ce que j’ai quand même appris, c’est à mettre le foil au pied des deux côtés, et à monter sur la planche des deux côtés. Au niveau de la voile, j’avais pris la 9m2 Go de chez Harlem, qui est une aile de Freeride à boudins et qui est très légère en barre. En plus je connais bien l’aile, ce qui en fait un soucis éventuel de moins 😉 Pour cette première expérience, j’étais pas super chaud à prendre mes ailes à caissons, mais vous verrez dans le deuxième épisode que là aussi s’était presque une erreur. Pour résumer la session, j’ai dérivé un bon bout avant de rejoindre le bord où l’ami Seb Pasche m’attendais lui aussi après une session/dérive en Wingfoil.

Ce fut riche en enseignements et tous les objectifs que je m’étais fixé on été remplis. Je sais maintenant, mettre la planche au pied des deux côtés, et monter dessus sans me faire arracher / éjecter. Après c’est une autre histoire…ou un autre épisode.

Leave a Reply

Your email address will not be published.