Chronique d’un apprenti kiteur, Episode 4, libéré, délivré !!!

Conditions : Bise (Encore !), plutôt light, plan d’eau plat, grand beau.

Après ma session de nage la dernière fois, je suis remonté à bloc. Le vent est léger et c’est le moment de sortir mon arme de light wind, la Ozone Chrono 15m2 Ultralight. Déjà ça commence bien, je croise l’ami Toto dans le parking, mon coach, et je lui parle de mon problème de foil que je trouve trop difficile à mettre à plat, malgré tout mon point en avant. Il sort les outils, et me bricole une petite cale sur le stabilisateur.

Je mets la 15m2 en l’air et c’est une véritable beauté (Je suis pas du tout, mais alors pas du tout impartial !). Elle vole avec rien de vent et malgré son programme assez perfo, on se sent tout de suite très rassuré et très confort. Je me mets à l’eau, enfile le foil et là c’est le festival, je vole bordel, je vole longtemps, loin et relativement stable. Ma position me parait déjà beaucoup plus réaliste (Merci pour la cale Toto) et je fait un cap de fou et pratiquement sans effort. Il y a 10, 12 nds, en twin-tip je serais à l’agonie et là avec le foil, la sensation est juste monstrueuse. Pas un bruit, une vitesse très cool et des sensations de fou, j’aurais qu’une envie c’est de traverser le lac. Mais ne nous emballons pas, il y a du boulot pour maitriser toutes les allures. Le près en foil vient très vite car c’est en fait assez proche de la twin-tip, un peu de carre et le foil grimpe les murs (Trop de carre et le foil se couche et tu te refait les tibias…sisi je vous assure). Maintenant va falloir bosser le vent de travers et surtout le large (Descente au vent). Le vent de travers pour le moment, c’est un joli jeu d’équilibre, je suis beaucoup plus droit sur le foil et mes aïeux, ça trace la moindre. Deux, trois fois ça c’est emballé et là pour calmer la bête, tu mets 100% de ton poids en avant et quand le foil touche l’eau, tu t’éjecte en rouler bouler par l’avant. Assez fun et niveau sensations c’est pas mal non plus. J’ai eu aussi quelques fois le foil qui commence à partir dans tous les sens et c’est assez difficile à calmer je trouve. Mais tout ça va demander du boulot et c’est ça qui est cool !

Et le large, me direz-vous, je pense qu’en fin de session c’est ce que j’ai le plus bossé. Le plan d’eau pratiquement plat aide bien, mais j’ai trouvé que c’est pas une allure facile, facile. J’ai bien compris qu’il faudrait envoyer l’aile comme un bourrin, abattre un grand coup et la maintenir dans la fenêtre pour créer du vent apparent (Comme je le ferais en kiteski), mais pour le moment, j’en suis vraiment pas là…

Pour résumé, je me suis fait un gros gros plaisir lors de cette session et les 3 sessions un peu galère du début s’oublie direct dès que tu commences à voler en confiance et presque en maitrise !
Alors si un « papy » de bientôt 45 ans, 110Kg, avec un dos en miettes peut le faire…toi aussi !

Une remarque sur le foil Fone Ic6 V2, comme vous l’avez compris une petite rondelle sur l’avant du stab arrière aide beaucoup pour voler à plat. J’ai aussi trouvé que le mat de 85cm aide bien pour débuter car il te laisse plus d’amplitde pour corriger ton assiette avant de décrocher.

Leave a Reply

Your email address will not be published.